La vison des couleurs

La fonction visuelle est composée de trois éléments ou perceptions:

1. Perception de la  lumière

2. Perception  des formes

3. Perception des couleurs

Du point de vue sensoriel – la couleur n’est qu’une sensation de l’appareil visuel sous un stimulus spécifique qui est une radiation électromagnétique d’une longueur d’onde comprise entre 400 et 780 nm.

Le stimuli enregistré par les cônes est transmis aux cellules ganglionnaires où l’information est codifiée pour être transmise vers le cerveau par deux canaux : un pour les couleurs rouge et vert et un autre pour les couleurs jaune et bleu.

Ce sont les trois types des cônes - cellules rétiniennes spécialisées dans la perception chromatique - qui permettent la perception  de chacune des trois couleurs fondamentales : rouge, vert et bleu. Les approximatives 150 tonalités perçues par un oeil normal sont réalisées par la combinaison des ces trois couleurs. Si on ajoute les niveaux de luminosité et de saturation on peut dire que l’œil peut percevoir environ 15000 couleurs différentes avec une certaine variabilité - en fonction de l’âge et aussi une variabilité entre un individu et un autre. Les personnes qui travaillent avec les couleurs – les peintres, l’industrie du textile, imprimerie, etc. – accroissent leur capacité de discrimination des couleurs. Il est connu que les vendeurs des tissus peuvent différencier plus de 100 nuances de noir.

C’est l’aspect sensoriel qui nous intéresse car une couleur c’est quelque chose que  nous ressentons, une sensation qui est personnelle et à laquelle personne d’autre n’a accès. Le fait que deux personnes utilisent les mêmes mots pour décrire une couleur n’est pas une garantie que la sensation chromatique qu’ils perçoivent serait identique.

Autrement dit, avoir un langage identique ne veut pas dire  sensation chromatique identique. 

Le seul moyen « d’accéder » à la sensation chromatique d’une personne pour évaluer sa  capacité de différencier  des couleurs très proche (comme les tests de classement) ou des couleurs les plus susceptible d’être confondues (comme les planches pseudo-isochromatiques).

Un problème de vision des couleurs peut être héréditaire ou acquis (à la suites d'une maladie, d'un traitement médiacamenteux...)

Vision des couleurs normale : 

 

Protanopie héréditaire : 

 

Deutéranopie héréditaire : 

Tritanomalie héréditaire :

 

 

 

Dyschromatopsie acquise de type

jaune/bleu : on les rencontre

dans des pathologies oculaires  

(œdème maculaire, trou maculaire,

DLMA, glaucome, etc.)

ou générales  (diabète,

hypertension artérielle, etc.) 

Dyschromatopsie acquise de type

rouge-vert : on les rencontre dans

les affections du nerf optique  

comme les névrites optiques

rétrobulbaires,

la maladie de Leber, etc.

 

 

 

@2023 by U.C. Clear. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now