Après la réalisation du bilan orthoptique initial indispensable, il est possible que les résultats de ce dernier mettent en évidence la necessité d'une prise en charge rééducative orthoptique.

 

Ces séances, d'une durée de 20 minutes, seront adaptées en fonction de votre plainte et de vos résultats.

 

Les séances de rééducation orthoptique doivent permettre de rééduquer la fonction visuelle défaillante chez les patients atteints de strabisme, d’hétérophorie, de paralysie oculomotrice, de corriger le déséquilibre binoculaire, de traiter l’amblyopie fonctionnelle chez l’enfant.

 

Le plus souvent, la rééducation des yeux rétablit ou améliore l’équilibre et l’efficacité de la vision, elle prévient parfois une aggravation, supprime la gêne fonctionnelle dans la vie quotidienne.

 

Dans l’activité quotidienne, la vision tient une place importante. La maîtrise du regard et une  utilisation performante des capacités visuelles sont indispensables.

 

 Dans l’élaboration de son projet de rééducation, l’orthoptiste devra écouter les plaintes et les troubles du patient et son action devra prendre en compte la globalité de la personne.

 

Dans les divers cas où la rééducation est indiquée :

 - Soit les séances joueront un rôle thérapeutique prépondérant des troubles de la vision.

- Soit la rééducation orthoptique associée à d’autres moyens thérapeutiques, participera au traitement général, au traitement optique, au traitement chirurgical...

- Soit l’action de l’orthoptiste consistera à celle d’une aide au diagnostic, support indispensable pour l’orientation de certains traitements.

 

Une rééducation orthoptique peut aussi être envisagée pour une correction du capteur oculaire dans le cadre d'un problème postural : 

Les chaines musculaires nous équilibrent contre la pesanteur. Elles sont » connectées »  à des capteurs qui régulent leur tonus. Si ces capteurs sont eux-mêmes asymétriques, leur correction permet de normaliser la posture.

Comme premier exemple précis, nous analysons l’œil, primordial au même titre que les pieds dans notre équilibre. S’il existe une asymétrie de mobilité oculaire ( problème de convergence ), les muscles des yeux n’ont pas le même tonus. Or, leur tension informe les chaines musculaires descendantes qui seront perturbées : déséquilibre squelettique. Il faut alors corriger et stimuler ce capteur : le traitement comprend des séances de rééducation orthoptiques permettant un travail musculaire correctif et des gouttes qui informent le système musculaire et la vision binoculaire.

 

Pour la qualité et la compréhension du traitement entrepris, une bonne communication médecin-l’orthoptiste-patient est indispensable.

La rééducation orthoptique

@2023 by U.C. Clear. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
Exemple de matériel utilisé

Logiciel informatique